12/04/2010

Printemps en deuil à la résidence.

PAULINE DAMBLON

 

Notre très chère Pauline vient de disparaître. Notre Pauline bien-aimée. C'était un des piliers de notre résidence. Il y aurait bien des choses à écrire à son propos. Et d'abord que son départ nous navre car nous lui étions très attachés. Toutefois, ces temps derniers, Pauline avouait sa fatigue et affirmait que le temps était venu pour elle " de faire ses bagages". Pauline est donc en voyage désormais.

 

Nous l'aimions beaucoup. Bien sûr, il y avait la fermeté de son caractère, il y avait ses dispositions à l'autorité, mais aussi la clarté de son sourire, ses malices et ses taquineries (elle m'appelait, en raison disait-elle de ma chevelure et de ma barbiche, Le Patriarche), l'attention qu'elle portait aux autres, sa grande sensiblité aussi. Pauline possédait le génie de la narration, elle savait placer des temps dans son récit, l'articuler avec science, intégrer quelques mots en wallon (elle adorait quand on échangeait quelques mots en wallon), elle saupoudrait le tout de mimiques adéquates. Elle savait faire resplendir un sourire. Elle avait une mémoire phénoménale : la grande et la petite histoire, les souvenirs de la ferme, les guerres, les événements familiaux.

 

Un jour, elle m'a longuement parlé de Gaston Compère et de sa maman. L'écrivain était né à Conjoux en 1924. Pauline se souvenait très bien de lui et du jardin de sa maman. Oui, hein, toi, me disait-elle, oui, je me souviens bien du petit Gaston !

 

Elle avait, gamine, une passion pour les chevaux de trait. Elle en parlait d'une façon merveilleuse. Pour un article, je l'interrogeais, je cherchais à prendre des notes. Arrête d'écrire et écoute-moi, me disait-elle. Quand elle vous parlait, il fallait la regarder, Pauline, elle y tenait, c'était comme une courtoisie de regarder son interlocuteur. De la même manière, elle savait écouter, elle était curieuse des autres, curieuse de leur avis sur les choses, sur l'actualité dont elle venait de prendre connaissance en lisant intégralement (et parfois avec l'appoint d'une loupe) son quotidien. Elle avait le goût de ces petites conversations improvisées et chaleureuses. Cela restera, dans mon souvenir, de beaux instants.

 

Pauline était née le 1er juin 1917. Entrée chez nous le 26 novembre 2002, Pauline est décédée ce 8 avril vers 13 heures.

 

   

 

SL702125

 

   

 

Pour lui rendre hommage, nous plaçons autour de la photographie de notre vieille amie, les chevaux et les champs de son enfance. Qu'ils agrémentent le voyage qu'elle vient d'entreprendre. 

14:53 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

Printemps douloureux à Saint-Anne

Les deuils s'accumulent en ce printemps 2010 à la Résidence. Nous avons perdu Maurice GUILMIN né le 23/12/1914- 08/04/2010) qui était entré chez nous le 19/11/2009. Maurice Guilmin, qui a longtemps affronté la maladie, était un homme secret, discret, qui vivait, selon son choix, à l'écart du groupe tout en s'intéressant à l'informatique. Maurice Guilmin est mort ce 8 avril 2010 vers l'aube.

SL705301
  

14:20 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

26/03/2010

Mémorial : Décès Yvonne Defaux

Décès d'Yvonne Defaux

Née le 09/05/ 1930, Yvonne Defaux est décédée ce 25 mars 2010. C'était son second séjour chez nous. Elle est a succombé des suites d'une longue maladie.

SL705536

13:21 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

01/02/2010

Décès de Madeleine Foulon

 

Madeleine Foulon

Notre bonne Madeleine est décédée ce samedi 30 janvier 2010. Sa maladie, relativement invalidante, ne lui permettait plus de se déplacer beaucoup. Nous avons eu le temps de nouer avec elle de chaleureuses relations d'estime et de complicité. Madeleine était une femme charmante, exigeante, courtoise, attentive et pleine de considération. D'un caractère plaisant, elle ne détestait pas la plaisanterie. Tout cela faisait d'elle une résidante qui inspirait la sympathie et l'affection. Madeleine, née le 17 mars 1924, était entrée chez nous le 5 juillet 2007. Nous semons autour d'elle un ballet de papillons.

   

SL702116

   
  

15:30 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2010

Décès de Marguerite Liégeois - Jeudi 7 janvier 2010

Marguerite Liégeois

 

Notre bonne Marguerite est décédée ce jeudi vers 10.00 du matin. C'est une grande figure de la résidence, une de ces personnes qui faisaient l'unanimité. Ce qui plaisait chez elle, c'était l'amabilité, la grâce du sourire, la grande bienveillance, une bonne volonté à l'égard de tous. 

 

Notre bien-aimée Marguerite s'étiole sur le seuil de l'année nouvelle. Inutile de dissimuler notre chagrin. Le départ de Marguerite, c'est un événement important et douloureux dans la vie résidentielle. C'est une grande absence qui s'impose. La mort de cette mère de famille nombreuse, passionnée par sa famille et très aimée d'elle, provoque à Sainte-Anne une grande émotion et un énorme mouvement de sympathie. Nous exprimons à tous les membres de sa famille de ferventes marques de sympathie et de compassion. Nous leur disons très simplement que nous prenons part à leur détresse. Nous aussi, nous nous étions attachés à elle. La bonté émanait d'elle, comme d'une fleur un parfum.

 

SL700229

 

Autour de Marguerite, les grands rassemblements familiaux étaient fréquents lors des événements résidentiels : c'étaient de belles tablées enthousiastes, pleines de jovialité, d'allégresse, pleines d'une belle et réjouissante chaleur familiale.

 

SL700709

 

Le merveilleux regard de Marguerite

 

Les progrès de la maladie avaient restreint les moyens d'expression de Marguerite, mais quelque chose était resté intact dans son rayonnement, quelque chose de solaire, de chaleureux, de bienfaiteur : son sourire. C'était sa signature, son supplément d'âme. A chaque fois qu'elle vous en offrait un, il y avait du printemps dans l'air, Marguerite vous faisait une fleur ! La disparition de ce petit joyau quotidien et unique est une perte immense.

 

Marguerite était une fidèle de nos activités quotidiennes. Son décès nous cause une peine immense. Nous gardons comme le souvenir d'un étrange petit prodige la formidable qualité de sa présence. Marguerite, née le 10 juillet 1930 était entrée chez nous le 22 juillet 2003. Autour de sa rayonnante image, nous semons à la volée des fleurs et des oiseaux en vol.

 

  

 

Copie de SL700710

 

Cet adorable sourire : la marque de fabrique de notre amie

 

  

Décès de Jane Duchêne

Elle n'a eu que le temps de poser ses valises chez nous. Elle est arrivée chez nous en fin de vie. Jane Duchêne, modiste connue dans notre région, née à Lisogne le 1er mars 1916 est décédée à Sainte-Anne ce mercredi 13 janvier 2010, deux jours après son admission.

13:36 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

04/01/2010

Décès de Marie-Thérèse Desreumaux

Marie-Thérèse Desreumaux nous a quittés 

Dors min p'tit quinquin, min p'tit pouchin

Née à Tourcoing, (je suis née dans ce petit coin, avait-elle coutume de nous chanter) notre Ch'tie bien-aimée était entrée à la résidence le 10  avril 2007. Elle avait la gouaille, la cordialité, le franc-parler du nord. Et la fierté de ses origines. D'un caractère entier et attachant, souvent sociable, sensible aux marques d'attention, aimant rire, chanter mais capable de belles sautes d'humeur, de colères mémorables ou de grands chagrins, notre bonne Marie-Thérèse nous a quittés. Elle s'en est allée ce 2 janvier 2010 vers 10.00 du matin. Ce décès inopiné nous a un peu surpris et attristés. Mille souvenirs nous reviennent en mémoire et nous renvoyons nos visiteurs à l'interview qu'elle nous a accordée et qui figure dans le présent blog (catégorie : Interview Marie-Thèrèse Desreumaux). La grande passion de sa vie, c'était la vocation maternelle et l'amour immodéré de ses enfants. On se souviendra aussi de la tendresse profonde avec laquelle elle évoquait le souvenir de sa propre famille, son père (qui, parce qu'elle chantait sans arrêt l'avait surnommée "mon petit serin"), sa mère, ses frères, sa soeur. Oui, j'ai gardé un souvenir ému de la manière chaleureuse et recueillie dont elle évoquait sa famille.

Bien sûr, son hymne, l'hymne de son coeur, c'était "Le P'tit Quinquin". Elle nous l'a souvent chanté. Elle avait gardé une jolie voix. Nous n'y pensons pas sans une réelle tristesse.

Marie-Thérèse a exercé le métier de moulineuse en France et, puis, après son mariage, a travaillé à la Filature des Ardennes de Bouvignes. Elle a exercé, au demeurant, plusieurs professions pour assurer l'avenir de ses enfants. Aujourd'hui, nos pensées émues vont à ses deux enfants à qui nous adressons de chaleureuses marques de sympathie. Dans un grand mouvement d'affection, nous encerclons notre vieille amie de fleurs des champs.

J'ai retrouvé, dans un effort de courtoisie de la mémoire, quelques-unes des paroles de la chanson consacrée à Tourcoing que Marie-Thérèse a souvent entonnée pour nous. Je l'ai retrouvée retranscrite par un Ch'ti :

Vive Tourcoing,
vive ce petit coin,
non, non, je ne nie point
que je suis de Tourcoing!

   

SL702126

Célébration de l'anniversaire de Marie-Thérèse en juillet 2009

Copie de SL702747

Marie-Thérèse

   

14:03 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

04/12/2009

Décès de Maria Van Reeth

Ce 2 décembre 2009, Maria Van Reeth, l'une de nos doyennes, nous a quittés. Entrée chez nous en 2006, Maria était née le 17 juillet 1912.

  

SL702755

  

13:17 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)