31/03/2011

Repas Moules aux Jardins de la Molignée - Anhée - 31 Mars 11

SL704223.JPG

SL704221.JPG

SL704224.JPG

SL704235.JPG

SL704234.JPG

SL704232.JPG

SL704231.JPG

SL704228.JPG

15:43 Écrit par animation sainte-anne | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2011

Anniversaires mars 2011

Anniversaires Mars 2011

Ce vendredi, en compagnie de Dolly, de notre stagiaire Nicolas et avec l'aide de Margaux (stagiaire infirmière du Campus Universitaire de Namur), nous fêtions les anniversaires de ALINE HENRY, ROSA HANOZET et YVETTE DEFOSSET.

SL704123.JPG

SL704125.JPG   SL704126.JPG

SL704127.JPG   SL704128.JPG

SL704130.JPG   SL704131.JPG

SL704133.JPG

SL704135.JPG  SL704136.JPG

SL704143.JPG   SL704140.JPG

SL704141.JPG

16:17 Écrit par animation sainte-anne dans Anniversaires | Lien permanent | Commentaires (0)

09/03/2011

Faits de guerre à Bertogne (Jacques Diez)

Faits de guerre à Bertogne (J.Diez)

Les maquisards circulaient dans toute la région, y créant de petits postes de sauvetage. Monsieur Joseph Perrad (mon grand-père) était un combattant de la guerre 14-18. Il n'appréciait pas du tout les Allemands, il les haïssait même. Il a hébergé de nombreux illégaux, des aviateurs alliés. C'est à cette époque que mon futur oncle, Mr Schieres, Luxembourgeois enrôlé de force par les Allemands, est venu chercher du secours au moulin. Il avait déserté.

Les maquisards aussi vinrent dans la région du moulin et y établirent des endroits de recul. Ils y stockèrent des armes diverses. Il leur vint même de la dynamite de l'Union Soviétique. Ceci leur permettait d'entreprendre des actions de sabotage. Dans les maquisards, on trouvait des Flamands, des Hollandais et même un Algérien et des Wallons, tous originaires de la région. Ces gens se déplaçaient fréquemment entre les différents points de ralliement. Ils accomplissaient des actions de sabotage, ils rassemblaient des nouveaux adhérents.

Ils s'approvisionnaient en nourriture auprès de toutes les fermes des environs. La trahison leur a souvent causé de sérieux problèmes. Par exemple, un jour, vers 3 heures du matin, la famille est réveillée par l'agitation anormale des chiens. Ils aboient dans la nuit. Leurs aboiements avertissent d'un danger. Les Allemands encerclent le moulin. Ils font sortir tout le monde, les gens étaient à moitié vêtus, mon grand-père a été brutalisé, tous ont été malmenés. Une seule personne n'a pas été molestée : ma tante Anna. (Je l'ai toujours trouvée suspecte). Les Allemands ont tenté d'obtenir des renseignements sur les maquisards, ils n'ont rien obtenu. Un traître les avait informés que des maquisards vivaient et passaient dans les lieux. Les Allemands ont battu tout le monde. Les résistants, logés dans l'étable, ont pu s'échapper. Mon grand-père était une boîte-aux-lettres de la résistance.

Par mesure de représailles, les Allemands détruisent la roue du moulin et se retirent avec sept prisonniers : ma famille. Ils sont conduits à la prison Saint-Léonard à Liège en omettant d'y associer ma tante Anna. Pourquoi était-elle ainsi protégée ? Je me suis toujours posé la question.

Le 6 juin 44, les prisonniers sont transférés à la Citadelle, à Liège. Ils y seront torturés par les Allemands et les rexistes. Mon grand-père et Schieres et les autres sont déportés en Allemagne, à Dachau. A Dachau, ce groupe sera libéré par les Allemands. Hélas, deux membres du groupe des 7 avaient été fusillés.

De tous ces gens qui ont servi la résistance, seuls quelques-uns ont pu échapper au sinistre sort de la captivité. D'entre ces gens qui ont pu échapper aux Allemands, il y a eu un Hollandais.

Tout cela s'est passé dans un grand brouhaha puisque nous pouvions estimer le groupe des Allemands qui entourait le moulin à quatre cents individus.

SL703983.JPG

Mon Grand-Père à 83 ou 84 ans. Il vivait encore au moulin à cette époque

SL703985.JPG

Le Moulin après sa totale réfection (sources iconographiques, "Des Moulins et des Hommes", Jacky Adam - Des Moulins et des Hommes asbl)

SL703987.JPG

Jacques Diez, le narrateur

11:01 Écrit par animation sainte-anne dans Jacques Diez | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2011

Autres activités de mon grand-père (par Jacques Diez)

RAHIMONT (suite) par Jacques Diez

Mon grand-père, indépendemment de son activité meunière, s'occupait d'entretenir la santé de ses vaches en les conduisant paître dans les pâtures dispersées dans les bois de Rahimont. J'ai moi-même, lors de mes vacances, été garder les vaches. Et pour ce faire, je tentais toujours de me faire accompagner d'un ou deux chiens. Particulièrement un de ceux-là s'appelait Lebou, ainsi baptisé par mon grand-père. C'était une femelle, elle avait engendré deux chiens, deux mâles qui vivaient aussi à la ferme. L'un était gris comme un loup, l'autre, Pitchou (en souvenir des terribles activités du Dr. Petiot), était crème et blanc. Lebou était une chienne rousse de taille moyenne. Elle logeait à l'extérieur du moulin dans une niche que mon grand-père avait construite. Les deux autres vivaient dans les écuries de la ferme.

Lorsque j'étais absent, c'est mon grand-père qui gardait le troupeau accompagné de sa ligne. Il pêchait allègrement la truite, parfois "à la main". Il m'a montré comment il faisait. Il allait les saisir sous les grosses pierres. Il y en avait toujours pour se faire prendre. C'est lui aussi qui assurait la traite des vaches.

Mon grand-père était aussi apiculteur. Il avait un rucher sur les dessus du site composé d'une vingtaine de ruches. C'était un endroit que j'approchais le moins possible. Il produisait du miel de genêt et de myrtilles. Ma grand-mère en faisait des confitures et des tartes.

Pour ce qui était des travaux hors moulin et vaches, il jetait un coup d'oeil sur l'ensemble et il faisait ses jardins. Un faisait une douzaine d'ares, l'autre une dizaine d'ares. Il faisait les salades, les concombres, les pois, les haricots, etc. Les pommes de terre étaient cultivées en hauteur, à proximité du bois, sur un terrain de vingt-cinq ares. Ce terrain lui donnait beaucoup de soucis à cause des sangliers. Il avait construit un abri et quand les sangliers s'aventuraient dans son terrain, il faisait feu. Il allait parfois veiller la nuit. On a mangé souvent du sanglier. Il faut dire qu'on vivait loin des premières maisons, quatre à cinq kilomètres, nous étions esseulés et libres ! Ma grand excellait à cuisiner le sanglier. Le sanglier n'était pas entièrement consommé immédiatement, il y avait des morceaux (jambons, par exemple) qui étaient séchés et fumés avec le foyer de la cuisine (dans l'âtre). Ma grand-mère était très douée.

Ma grand-mère faisait aussi une pâte simple (lait et farine). Elle en prenait des mesures dans une cuillère qu'elle faisait cuire dans l'eau bouillante. Elle réservait ces petits dans un plat. Ensuite, elle coupait des cretons de lard qu'elle rôtissait à la poële, ce qui donnait une masse de lardons et du jus de cuisson qui servait. Elle couvrait ensuite les petits pains des lardons et du jus. On appelait ça les knuddels. Il n'en restait jamais. Au début, j'ai eu du mal avec cette nourriture. Mais mon grand-père ne transigeait pas. Il fallait manger tout le contenu de son assiette. J'ai fini par adorer ce repas. J'en réclamais à Bobonne.

Venait le soir. Nous nous éclairions à la lampe à pétrole, seul moyen d'éclairage à cette époque. Mon grand-père n'a jamais voulu installer une génératrice sur la roue du moulin. Il n'aimait pas l'électricité. On montait au lit avec une bougie. Chacun avait sa bougie.

A la vesprée, mon grand-père lisait son journal à la lumière de la lampe à pétrole, ma grand-mère tricotait et ma mère raccommodait les vêtements. 

SL703977.JPG

Rahimont en hiver 1938

11:19 Écrit par animation sainte-anne dans Jacques Diez | Lien permanent | Commentaires (0)

02/03/2011

Anniversaires du 25/02/11 Jacky Lepage

_JLE7486_DxO.jpg  _JLE7487_DxO.jpg

_JLE7489_DxO.jpg  _JLE7490_DxO.jpg

_JLE7492_DxO.jpg  _JLE7495_DxO.jpg

_JLE7500_DxO.jpg  _JLE7501_DxO.jpg

_JLE7504_DxO.jpg  _JLE7503_DxO.jpg

_JLE7508_DxO.jpg  _JLE7514_DxO.jpg

_JLE7517_DxO.jpg  _JLE7518_DxO.jpg

_JLE7521_DxO.jpg  _JLE7524_DxO.jpg

_JLE7533_DxO.jpg

_JLE7529_DxO.jpg

_JLE7541_DxO.jpg

_JLE7545_DxO.jpg

_JLE7550_DxO.jpg

_JLE7555_DxO.jpg

_JLE7557_DxO.jpg

_JLE7563_DxO.jpg

_JLE7570_DxO.jpg

_JLE7576_DxO.jpg

_JLE7577_DxO.jpg

_JLE7594_DxO.jpg

_JLE7599_DxO.jpg

_JLE7605_DxO.jpg

_JLE7608 bw_DxO.jpg

10:55 Écrit par animation sainte-anne dans Jacky LEPAGE | Lien permanent | Commentaires (0)