01/04/2010

Les Canaries (2) - L. Drugmand

Les Canaries (2) - L. Drugmand

(dans cet épisode, les propos sont recueillis par Audrey Genon, stagiaire du service)

Nous quittons l'île de Ténériffe à caractère paradisiaque pour nous rendre, par avion, à l'île portugaise de Madère. On peut dire que c'est la perle de l'océan atlantique. Nous débarquons à Funchal d'où un taxi nous amène à l'hôtel Savoy.

Le climat y est perpétuellement printanier, c'est d'ailleurs le jardin de l'Europe. On y amène toutes les essences africaines afin de pouvoir les transplanter sur l'Europe. C'est en 1419 que JOAO ZARCO découvrit l'île. Signalons que Christophe Colomb, vers 1478, aborda l'île et épousa la fille du gourverneur. L'île doit son renom à sa situation dans l'océan et surtout au fait que tous les navires anglais (commerces et escadres de la flotte) y faisaient escale sur la route des Indes. En raison de sa situation et de la proximité des Canaries l'île devint un site touristique de premier plan. A l'origine, l'île était complètement boisée et les premiers colons incendièrent les forêts de pinèdes. Ce qui permit par après les cultures de cannes à sucre, vignes et bananes. Chacun sait que la grande spécialité de l'île est le vin. Un vin parfumé et capiteux. La capitale est Funchal qui s'étage en forme d'amphithéâtre dans la baie et aussi dans un magnifique décor montagneux.

Pico do Jorge

Le point culminant de l'île s"élève à 1692 mètres au centre de l'île, c'est le Pico do Jorge. A l'intérieur de la cathédrale se trouvent une grille de fer forgé qui forme la croix des croisades et un plafond entièrement de bois de cèdre ouvragé et d'inspiration andalouse (motifs géométriques) et le clocher se termine par une pyramide de tuiles multicolores.

 

11:20 Écrit par animation sainte-anne dans Lucien Drugmand | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.