30/03/2010

Les Canaries (Ténériffe et Madère)

Les Canaries - Lucien Drugmand

C'est à la fin d'un diner familial que nous avons discuté afin de trouver un endroit de vacances pour 1976. Et il fut décidé, avec mon cousin et son épouse, de prendre l'avion et de séjourner une semaine à Ténériffe et une deuxième à Madère. Nous avons débarqué, venant de Bruxelles et prenant un vol de Lisbonne, à Santa de la Cruz sur l'île de Ténériffe qui est la plus célèbre île des Canaries. Un car de l'hôtel nous attendait et nous a amenés au "Ténériffe Playa", situé sur la route qui borde l'océan. Ce qui nous étonne le plus, c'est de constater que les plages sont en sable noir. L'île est dominée par la masse impressionnante du Teide qui culmine à 3.720 mètres. Au centre de l'île s'étale le cratère plat de Las Cañadas. Il est rempli de pierres de lave de couleur noire et lissées par les vents. Il s'étend sur 18 km de diamètre, il ressemble à un désert de pierres et il n'est pas totalement éteint, on voit par moments des petites fumerolles à différents endroits.

Le volcan Teide

Le lendemain, nous parcourons le boulevard côtier afin de prendre nos repères et nous rendre à l'office du tourisme pour effectuer des excursions. C'est ainsi que nous nous sommes rendus sur la côte nord de l'île afin de visiter à Icod un magnifique jardin de fleurs exotiques au milieu duquel se dresse un dragonnier géant.

Le dragonnier géant d'Icod

Nous retournons vers l'hôtel en parcourant la vallée d'Orotova. Nous nous trouvons au milieu de cultures, de vergers, de bananeraies, bref un magnifique jardin, un des plus fertiles au monde. La Orotova est une des plus riches villes de l'île, avec ses vieilles demeures seigneuriales croulant au mileu de fleurs et de frondaisons.

La Orotova

Le jour suivant, nous avons loué une petite voiture pour nous rendre aux Quintas, ces jardins superbes qui entourent des villas paradisiaques. Ils foisonnent de fleurs et de plantes aux origines tropicales. Le lendemain, nous nous sommes rendus par le bord de mer au parc de Loro. C'est une vaste propriété, un jardin d'acclimatation où l'on a l'occasion d'approcher des hérons, des paons, des flamants roses, des ibis. Dans une salle aménagée, un dresseur de perroquets nous permet d'admirer les performances de ces oiseaux.  

10:54 Écrit par animation sainte-anne dans Lucien Drugmand | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.