14/01/2010

La Campanie (8)

Lucien Drugmand - La Campanie (8)

Nous poursuivons la route côtière pour arriver aux Thermes de Néron (Stufe di Nerone). Ce sont les plus grandioses installations thermales de l'empire qui procurent les hautes vertus de ces sources et de ces bains chauds. C'est un lieu de villégiature, l'un des plus en vogue de l'Antiquité. Quelques kilomètres plus loin, en faisant l'ascension d'une pente prononcée, nous arrivons sur une terrasse aménagée d'où l'on embrasse toute la côte du golfe de Pozzuoli. La vue est impressionnante par sa découpe et ses sites facilement repérables.

Nous atteignons ensuite la piscine Mirabile. C'est le plus superbe monument romain de la région. C'est une gigantesque citerne destinée à approvisionner en eau potable la flotte romaine. Avec sa riche série de vaisseaux et le jeu suggestif des piliers et des arcs, la piscine évoque une basilique souterraine. Formidable. On a l'impression qu'on est au milieu d'un lac souterrain.

Piscina Mirabile

Il est bon de se souvenir que Pline l'Ancien, immense écrivain et naturaliste romain , à bord d'une embarcation, décrivait l'éruption du Vésuve sous une pluie de cendres. Malheureusement, son embarcation a sombré et il a succombé. Heureusement, Pline le Jeune, qui effectuait le même "reportage", nous a legué ce document qui se trouve au musée national de Naples.

 

Pline l'Ancien

Par la suite, quittant la voiture, nous avons parcouru la distance qui nous conduisait au Capo Miseno qui ferme le golfe de Pozzuoli.

Ensuite, nous avons pris la route vers les ruines de la cité de Cuma (cité grecque du XIIIe s. avant JC). Cette cité de la région phlégréenne a marqué toute la contrée de son empreinte hellénique. Sur les ruines de la colonie grecque de Cuma a survécu la croyance populaire de l'Antre de la Sybille (Antro della Sibilla). L'Antre présente un long couloir trapézoïdal recevant la lumière par des ouvertures latérales. Le plafond a la forme d'une voûte. Par des ouvertures située dans le plafond, la Sybille prophétisait. Les prêtres du temple de Zeus étaient à l'écoute et transmettait les oracles au peuple. 

Antre de la Sybille, Cuma

Ce sont les Romains qui  soumirent la cité en 334 et depuis lors, elle ne cessa de décliner.Parmi les ruines, on peut citer le temple d'Apollon et le temple de Zeus.

Nous quittons Cuma en passant par l'Arco Felice. Cet arc, élevé au-dessus de l'antique Via Domitiana, vestige de l'ancienne chaussée romaine, constitue l'accès de notre retour vers Sorrente.  

 

11:05 Écrit par animation sainte-anne dans Lucien Drugmand | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.