12/01/2010

La Campanie (6) - Lucien Drugmand

La Campanie (6)

Les voyages de Lucien Drugmand

Ensuite, nous nous sommes rendus au musée archéologique national. Toutes les sculptures gréco-romaines, provenant principalement de Pompéï et Herculanum, en font l'un des plus riches musées du monde pour la connaissance de l'Antiquité. Ce sont les mosaïques qui ont principalement retenu notre attention : elles sont remarquables par les nuances de leurs couleurs (rouge rose, rouge violet, etc.) et leur réalisme caricatural. On y admire notamment la fameuse bataille d'Alexandre de Macédoine et sa victoire sur le roi des Perses, Darius. Elle provient de la Maison du Faune à Pompéi.

Danae, Le Titien

Ensuite nous sommes entrés dans la galerie nationale de Capodimonte, tout au nord de la colline de Naples pour y voir les principaux chefs-d'oeuvre de la pinacothèque. Citons les peintures du Titien dont "La Danaé" aux éblouissants effets chromatiques, Brueghel le Vieux et sa célèbre "Parabole des Aveugles", enfin une flagellation du Caravage. c'est unique, on resterait des heures à contempler ça : personnages, teintes, nuances, subtilités. Enfin, nous sommes passés dans les appartements royaux pour y contempler le salon de porcelaine. Il s'agit d'une collection de services de table, de rosaces décoratives, de mille objets en porcelaine. Pour terminer nous avons visité la cathédrale dédiée à saint Janvier. On y conserve derrière l'autel les deux ampoules contenant le sang du saint qui doit se liquéfier deux fois l'an sous peine de terribles calamités pour la ville. Si le miracle n'a pas lieu, c'est très mauvais présage. Cette fête est célébrée le 19 septembre et a pris le nom de "miracle de saint Janvier".

La Parabole des Aveugles, Brueghel

Enfin, au centre de la vie publique napolitaine, nous avons parcouru la Piazza del Plebiscito et la Galleria Umberto. Cette dernière, très spacieuse et couverte, a été construite en forme de croix. On y découvre une série de commerces chics ainsi que des bars minuscules qui servent des boissons dans la galerie. Nous terminons la visite de Naples en flânant dans les ruelles de Spacca Napoli. Le linge des ménagères sèche sur les fils tendus d'un côté à l'autre des ruelles. Cela donne un caractère folklorique de par la multitude des couleurs.

11:01 Écrit par animation sainte-anne dans Lucien Drugmand | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.