04/01/2010

Décès de Marie-Thérèse Desreumaux

Marie-Thérèse Desreumaux nous a quittés 

Dors min p'tit quinquin, min p'tit pouchin

Née à Tourcoing, (je suis née dans ce petit coin, avait-elle coutume de nous chanter) notre Ch'tie bien-aimée était entrée à la résidence le 10  avril 2007. Elle avait la gouaille, la cordialité, le franc-parler du nord. Et la fierté de ses origines. D'un caractère entier et attachant, souvent sociable, sensible aux marques d'attention, aimant rire, chanter mais capable de belles sautes d'humeur, de colères mémorables ou de grands chagrins, notre bonne Marie-Thérèse nous a quittés. Elle s'en est allée ce 2 janvier 2010 vers 10.00 du matin. Ce décès inopiné nous a un peu surpris et attristés. Mille souvenirs nous reviennent en mémoire et nous renvoyons nos visiteurs à l'interview qu'elle nous a accordée et qui figure dans le présent blog (catégorie : Interview Marie-Thèrèse Desreumaux). La grande passion de sa vie, c'était la vocation maternelle et l'amour immodéré de ses enfants. On se souviendra aussi de la tendresse profonde avec laquelle elle évoquait le souvenir de sa propre famille, son père (qui, parce qu'elle chantait sans arrêt l'avait surnommée "mon petit serin"), sa mère, ses frères, sa soeur. Oui, j'ai gardé un souvenir ému de la manière chaleureuse et recueillie dont elle évoquait sa famille.

Bien sûr, son hymne, l'hymne de son coeur, c'était "Le P'tit Quinquin". Elle nous l'a souvent chanté. Elle avait gardé une jolie voix. Nous n'y pensons pas sans une réelle tristesse.

Marie-Thérèse a exercé le métier de moulineuse en France et, puis, après son mariage, a travaillé à la Filature des Ardennes de Bouvignes. Elle a exercé, au demeurant, plusieurs professions pour assurer l'avenir de ses enfants. Aujourd'hui, nos pensées émues vont à ses deux enfants à qui nous adressons de chaleureuses marques de sympathie. Dans un grand mouvement d'affection, nous encerclons notre vieille amie de fleurs des champs.

J'ai retrouvé, dans un effort de courtoisie de la mémoire, quelques-unes des paroles de la chanson consacrée à Tourcoing que Marie-Thérèse a souvent entonnée pour nous. Je l'ai retrouvée retranscrite par un Ch'ti :

Vive Tourcoing,
vive ce petit coin,
non, non, je ne nie point
que je suis de Tourcoing!

   

SL702126

Célébration de l'anniversaire de Marie-Thérèse en juillet 2009

Copie de SL702747

Marie-Thérèse

   

14:03 Écrit par animation sainte-anne dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.