19/11/2009

Lucien Drugmand - La Suisse des Grisons (2)

La Suisse des Grisons (2) - Lucien Drugmand

Un souvenir me revient avant de reprendre le cours du récit. A Saint-Moritz, il subsiste un monument célèbre situé sur les hauteurs, il s'agit de la première église, depuis longtemps désaffectée, dont on peut admirer le clocher quadrangulaire et qui a la particularité d'être penché, il est souvent photographie par les touristes.

Nous nous dirigeons vers Maloya, le long de l'Inn qui traverse les lacs déjà cités. Sac au dos, nous débarquons du car postal.

carpostal

Le car postal suisse (autobus de montagne)

Le car postal est électrique, il a quatre freins. Nous amorçons la montée vers le glacier du Fextal, nous traversons cette première partie du parcours dans un magnifique sous-bois parsemé de différentes espèces de sapins pour arriver au milieu des alpages. Ceux-ci sont garnis d'une multitude de petits rhododendrons rouges et peu après nous nous installons pour le dîner alpin. Le soleil flamboyant est de la partie et tout à coup nous entendons le son d'un grelot et découvrons un troupeau de chèvres accompagné de son chevrier. Il nous adresse des signes amicaux. Malgré mes connaissances rudimentaires en allemand, nous parvenons à nous faire comprendre. Derrière lui, un abri de montagne où il confectionne le fromage, il habite cet abri deux mois par an car il reste avec son troupeau. Il a l'amabilité de nous offrir du fromage et remplit nos gourdes d'eau de source. Il nous fait comprendre que nous n'arriverons jamais au glacier, la distance étant trop importante. Il nous reste à regarder les mazots (entrepôts de foin). Le mazot est conçu sur la même structure qu'un chalet. Compte tenu des informations du chevrier et vu l'heure, nous décidons de descendre dans la vallée en suivant un petit torrent qui sautille de pierre en pierre et toujours parmi les rhodendrons. La vallée est reconnue pour ses fleurs et notamment les edelweiss. Cette descente ne comporte pas de sentier balisé, nous avons le ruisseau comme repère pour parvenir à la vallée. Nous regagnons le village de Sils pour attendre le car postal du retour.

mazot

Un mazot

edeweiss

Edelweiss

Pour satisfaire les philosophes, il faut savoir que le grand Nietzsche, immense philosphe allemand, avait acheté une petite maison à Sils pour y passer ses vacances d'été. Ainsi se termine l'excursion du jour.

nietzschemaison

La maison de Nietzsche à Sils

Nietzsche

Friedrich Nietzsche

11:24 Écrit par animation sainte-anne dans Lucien Drugmand | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.