02/05/2008

Jean Borsu : supporter du Standard

 

SL701727

Jean Borsu, supporter du Standard et ailier droit successivement à Spontin et à Waulsort (où il termine sa carrière sur blessure au tendon d'Achille) 

Quel est votre premier souvenir en tant que supporter ?

Mon premier ? C'est un souvenir du décor, un souvenir du stade. C'est quand on éclaire le terrain, quand on n'a jamais vu ça, quand tout s'éclaire lors d'un match nocturne, c'est saisissant, je n'avais jamais vu ça. Cela m'a vraiment frappé. Le match, je ne sais plus, mais l'impression de lumière, ça m'a marqué !

Quels sont, selon vous, les grands joueurs qui ont marqué l'histoire du club ?

Jean Nicolay : fameux keeper - Christian Piot : fort sur sa ligne surtout - Le plus fort d'entre les gardiens du Standard, selon moi : Michel Preudhomme. Il a d'ailleurs été élu gardien du monde, à la Coupe du Monde aux Etats-Unis en 1994.

Parmi les défenseurs, le plus fort, ça a été Gerets parce que ce gars-là jouait déjà un football moderne, avec des montées et des débordements sur l'aile, des centres ! - Y'a eu Thissen, Beurlet, Jeck : pas le même style, les arrières ne montaient pas à l'époque, ce beau trio de taureaux était réellement efficace, ces joueurs tenaient de la place, bien larges et costauds, très baraqués. En milieu de défense, on a eu Nico Dewalque (élégance, style, plutôt efficace, un art du placement), Walter Meeuws (aussi une belle pièce, un athlète solide, c'était l'époque de ces carrures) et aussi Michel Renquin (puissant, rapide, obstiné). 

Dans l'entre-jeu, le meilleur : Wilfried Van Moer (battant durant 90 minutes), Asgeir Sigurvinsson (très précis mais un peu moins combattif), il y a eu Harry Haan (lui, une certaine noblesse)

La ligne d'attaque. On met Roger Claessen en tête (jeu de tête remarquable, jeu de pieds également, même quand il n'était pas sobre, un tout grand joueur). Nous avons les ailiers : mon préféré, c'est encore Léon Semmeling (ailier droit rapide, centre très précis) du même style que Popeye Piters, lui aussi un de mes favoris, avec des dribbles déroutants, le petit Simon Tahamata (lui aussi, un artiste du ballon), et son compagnon Daerden (grand galop et petit trot), on peut rappeler deux Allemands : Erwin Kostedde et Horst Hrubesch. On peut évoquer aussi Milan Gallic. 

borssu2

Le grand Roger

equipe

L'équipe de 1967 : Debout : Julien Onclin, Nico Dewalque, Léon Jeck, Louis Pilot, Jacky Beurlet, Jean Nicolay - Accroupis : Léon Seemling, Velco Naumovic, Roger Claessen, Milan Galic, Casimir Jurkiewicz

Vous souvenez-vous de quelques anecdotes ?

Oui, je me souviens de la rencontre de Coupe d'Europe qui opposait le Standard au Real de Madrid. Un supporter du Standard était monté sur le terrain avec un taureau en peluche et il faisait semblant de le tuer. Quelques supporters espagnols ont sauté la balustrade et le torero a tout juste eu le temps de se réfugier en abandonnant le taureau et le reste !

Quelle impression vous laisse le titre de 2008 ?

C'est un titre vraiment mérité, surtout grâce aux jeunes : Fellaini, Defour, Goreux, Witsel qui ont vraiment éclos cette année. Et le mérite de tout ça revient évidemment en grande partie à l'entraîneur Michel Preudomme.

gerets

Eric Gerets

piters

Popeye Piters

vanmoer

Van Moer

preudhomme

Michel Preudhomme

Preudhomme a-t-il bien fait de sacrifier la Coupe ?

Oui, il y avait trop de joueurs blessés, ce sacrifice me paraissait nécessaire. Stratégiquement, c'était un bon choix.

11:01 Écrit par animation sainte-anne dans Jean BORSU, supporter du STANDARD | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.